banniere
Interview et acoustique I'm7een
Ludovic Zapera


A l'occasion du passage d'eiffel à Monthey, Fréderic Ozanne, le cinquième Eiffel sur la tournée était en premiére partie avec son projet " i'm7een". L'occasion pour Eiffelnews de lui poser quelques questions et cerise sur le gateau d'avoir droit à un petit acoustique avec le groupe.


Eiffelnews : Est-ce que tu peux nous présenter le projet «  i’m7teen » ?


Fréderic Ozanne : ok, alors le groupe s’appelle «  I’m7teen » ce qui veut dire j’ai 17 ans en anglais. Il a changé un petit peu de nom, il a changé un petit peu de formes mais il est en train d’arriver à maturité avec ce nom-là et avec les musiciens qui le compose. On est 4, un guitariste qui s’appelle Yann Féry, un batteur qui s’appelle Matthias Moreno et une chanteuse qui s’appelle Emma Bergmann et moi-même Fred Ozanne qui chante et joue du clavier. Au départ, c’est un projet qui est basé sur des chansons que j’ai composé il y a assez longtemps. C’était des compositions en français d’ailleurs mais j’avais un peu de mal à m’amuser, à chanter en français. J’avais plus de plaisir à chanter en anglais donc maintenant tout est pratiquement en anglais. Le projet a beaucoup évolué, j’ai joué avec un premier batteur, un bassiste aussi, j’ai fait différents essais mais la rencontre avec Yann a été une super rencontre. Il trouvait que le projet était super motivant et que cela aurait était dommage de ne pas approfondir le coté interprétation. Il a donc passé beaucoup de temps à tout remettre à plat avec moi. Tout cela a porté ses fruits car les chansons sont maintenant beaucoup plus cohérentes. C’est également Yann qui réalise aussi l’album que l’on va sortir.


Eiffelnews : Comment tu qualifierais la musique du groupe ?


Fréderic Ozanne : Alors ça…, c’est jamais évident pour aucun groupe, mais pour moi encore moi car je n’ai pas de référence pop rock, j’ai écouté beaucoup de classique, je suis passé par le jazz un moment et puis de la chanson française il y’a longtemps. Le rock c’est plus récent, j’écoute beaucoup de rock indé maintenant et j’ai commencé à écouter de la pop. Tout cela a du se mélanger, quand il faut que je décrive la musique du groupe, normalement je dis Pop Rock Indé, ce qui est bien vague. En tout cas, les références que me donnent les gens ne sont pas forcément des musiques que j’écoute, c’est Divine Comédie, Bowie, des trucs que je connais mal en fait. Pour moi, ce serait plutôt Nick Cave, Supertramp dans les harmonies, Portishead, Muse, The Blood Red Shoes…


Eiffelnews : Votre actu c’est des premières parties d’Eiffel, une première qui est déjà passé à La Rochelle, une autre demain à Monthey et une dernière à Bois D’Arcy ? Comment c’est passé la première ?


Fréderic Ozanne : Il y aura aussi une première partie de Dionysos au galaxie d’Amnéville le 12 Décembre. Sinon, la première s’est très bien passé, déjà on était très content de se retrouver avec mon groupe. C’était la première fois que l’on faisait un plateau intéressant avec pas mal de monde. Il y a eu un truc assez fort avec le public, on l’a tous ressenti, le public était réactif. On est ressorti très heureux.


Eiffelnews : Pour toi, faire la première partie et le concert d’Eiffel juste après, ce n’est pas trop difficile ?


Fréderic Ozanne : C’était le gros challenge mais c’était moins dur que ce que je pensais. J’appréhendais beaucoup le changement de plateau. Si le concert de première partie s’est bien passé, on se met dans un état particulier et après il faut réussir à redescendre et j’avais peur de ne pas réussir à redescendre rapidement afin de pouvoir me mettre comme il faut dans le concert d’Eiffel. En fait, cela a était un drôle de truc mais cela s’est très bien passé. Par contre, j’ai mis 4 jour à m’en remettre car en plus on sortait tout juste de résidence avec Eiffel et on n’avait pas répété avant le concert, tout a était un challenge.


Eiffelnews : Pourquoi les fans d’Eiffel doivent arriver à l’heure pour vous voir jouer ?


Fréderic Ozanne : Pour goûter toute la quintessence d’ « I’m7teen » (Rire). En fait pour tous les concerts, je pense que l’on capte toujours quelque chose de l’amorce d’un concert, je ne dis pas ça de manière calculée (rire). Le groupe de première partie essaie toujours de faire passer quelque chose même sur un espace plus restreint de 40 minutes. Moi en tout cas, quand je rate le début d’un concert je suis frustré.


Eiffelnews : Pour pouvoir écouter ce que vous faite et si on ne peut pas venir au concert, il y a un site internet ou on peut vous suivre ?


Fréderic Ozanne : Il y’a deux plateformes, le Facebook im7teen ou il y a une bandpage de disponible, Il y aussi un site www.im7teen.com.


Eiffelnews : Tu parlais tout à l’heure d’un album en préparation, tu peux nous en dire plus ?


Fréderic Ozanne : ça avance très bien, on a déjà pas mal de titres, mais il nous reste encore pas mal de trucs à enregistrer, à produire. On veut se laisser la possibilité de faire des choix. On est en phase d’enregistrement/ mixage que l’on fera entre Décembre et Mars. L’album est prévu en mars avec un showcase sur Paris.


Eiffelnews : Un dernier mot ?


Fréderic Ozanne : Oui, je voulais insister sur le boulot de yann, même si ce sont mes chansons et mon projet, le travail de Yann a énormément aidé  à développer le projet et on travaille vraiment à deux maintenant, donc la prochaine interview on la fera tous les deux.


Eiffelnews : Merci à Toi


Fréderic Ozanne : Merci. 


 

facebook facebook twitter google+