banniere
eiffel
Photo : Agnès Lesage

Salut à toutes et à tous.

J'espère que vous vous portez bien.
Comme promis, quelques nouvelles fraîches à vous mettre sous la dent.
Nous nous sommes fendus d'un petit "Au revoir" en Novembre avec l'Olympia, fin de la tournée Tandoori, avec le "Hic" que vous connaissez: plus de maison de disque. Idée à laquelle on s'était fait bien avant cette fin de tournée.
Après moultes réflexions, nous nous étions convaincus que de continuer mais "différemment" allait prendre du temps et qu'une partie de ce temps se vivrait "dans l'ombre". Nous y sommes et il s'y trament pas mal de choses.
Le but était de créer l'outil idéal pour faire des disques sans avoir à demander quoi que ce soit à un label: c'est chose faite, et ça marche plus que bien! De s'éditer soit même, c'est en cours.
De centrer le groupe en grande partie sur Bordeaux, en cours itou.
Seule une chose nous manque en ce moment: pouvoir mettre la musique dans les bacs, faire savoir qu'elle existe, la diffuser. Pour cela, il est encore impossible de ne compter que sur internet même si nous nous chargerons désormais de cette partie là.
Nous avons donc encore besoin d'un label, pas pour "produire", mais pour tout le reste:
Promo et tutti quanti...à savoir que vivre un tant soit peu de ce que l'on fait, ce qui n'est bien sûr plus le cas, serait une chose bienvenue...

Sylvain Taillet, notre manager de toujours, s'occupe de convaincre les maisons de disque avec notre musique. Pas évident par les temps qui courent de trouver de jeunes gens peu frileux de se lancer à l'aventure.
L'aventure, qui par définition ne tape pas dans le "sûr à 100%", la frilosité entraînant le formatage (et nous ne jouons toujours pas ce jeu là, jamais), rend notre signature compliquée mais en aucun cas impossible. Ca va bouger, obligé!
Et puis, aucun d'entre nous n'est dupe, quand on voit la trogne du monde, les petits problèmes que nous rencontrons à ce niveau là ne sont rien, ils émanent juste du même principe de peur qui précipite les foules dans le "tout va mal", les "investisseurs dans le trip sonore" avec.
Chose dite, et juste après, le poil de la bête est repris : espoir toujours!!!
On ne va tout de même pas se laisser enfumer, droguer par quelques tout-puissants du moment! Puisqu'ils ne sont que: "du moment".

Quinze nouveaux morceaux sont là. Et Bien d'autres sont dans la boîte à barjote.
Nous avons commencé l'enregistrement du quatrième album d'Eiffel depuis une quinzaine de jours, au Studio des Romanos, le fameux "outil" qui n'est, désormais plus itinérant.
Comme je vous le disais, Nicolas Courret est à la batterie, Estelle passe à la basse (joli coup de tête survenu cet été!), elle garde aussi les mellotrons, pianos, harmonium, flûtes etc... sous le coude.
Des invités aussi sur ce disque.
Je peux vous dire que ça commence déjà à faire très mal. Nous sommes excités comme des gamins, c'est la "Guerre des boutons"!
Chose géniale que d'être au 3/4 du Eiffel initial, on a joué sept ans avec Nico et, de fait, en rejouant ensemble , on est dans le puissant, humainement et musicalement .
Pas mal frotté nos Portugaises à Deus, Arcade Fire, The good the bad & the queen, Cash, Artic Monkeys, les ballades des Kinks, Radiohead, Woven Hand, c'est sûrement idiot mais j'adore le tube de Santo Gold (ma perpétuelle et Sainte phase acnéique!!!), Smile des Beach Boys, une foultitude de trucs amples et cool.
Nous sommes fermement décidés à produire un album bien différent des autres, on verra, il y a plus de place pour le hasard sur ce projet....
Slides, guitares archets/tournevis, cordes, cuivres, trafic programmations, banjos, hautbois arméniens, un chapelet de sons tous très différents et parfois antinomiques. Rien à foutre. On ne s'interdit rien. Décomplexé du son autant que Nicolas (pas le nôtre!) l'est de la droite....c'est vous dire!
Beaucoup d'espace, lumineux, de la dynamique, des contrastes, quelque chose dont on se fout de savoir si on peut le reproduire ou pas sur scène texto, peu importe, à partir du moment ou il y a les chansons...
Paysagiste un peu... des saccades très violentes parfois. J'ai longtemps rêvé des textes et puis la plupart ont toqué à la porte en Juin, j'en peaufine d'autres... Il y en a beaucoup, un peu comme dans "L'éternité de l'instant" pour ceux qui connaissent ... Peut-être vais-je encore élaguer tout ça...On verra.
Ca chante sûrement la réalité, mais comme toujours , ce n'est pas de la chanson réaliste. Fermement décidés à ne pas les tremper dans ce formol "petit bourgeois" quotidien qui rend les ondes aphones. C'est tendu.... très tendu.
Il nous tarde de sortir tout ça.

À tout moment la rue / Le cœur Australie/ Minouche / Sous ton aile / Clash / Je m'obstine / Cet instant là / Mort, j'appelle (texte de F. Villon)/ Nous sommes du hasard / Ma nébuleuse mélancolique / Surprise partie / Mille voix rauques / Ma blonde / YGM etc....

Ca sera fini fin Avril, début des réjouissances, bazoutage à tout va de l'histoire: radio , net etc....comme on pourra!!!
Nous ferons une pré-tournée festivals Mai/Juin/Juillet (une quinzaine de dates), la sortie de l'album étant prévue pour Septembre prochain. Tout ça est un peu suicidaire ne sachant pas chez qui ça sortira, mais on y croit et l'on ne veut surtout pas que tout ce merdier déplace les priorités: artistiques avant tout.
En s'affolant, nous tomberions dans le grand nawak musical et cet album là , nous avons tous très très envie de le faire et de le vivre sur scène comme on l'entend. Scène me manquant cruellement au passage. Mais rien ne sert de jouer dans le vide... alors préliminaires, le plaisir n'en sera que plus intense.
Sur scène nous serons entre quatre et cinq, à voir et à z'entendre, tout ça n'est pas défini.

Nous bossons avec Maud, David et François sur une nouvelle mouture du site qui restera le site des fans mais que nous nous approprierons beaucoup plus, il serait ridicule de monter un autre site Eiffel. Alors nous allons essayer de "cohabiter" : une partie nous, une partie vous. Moyen pour nous d'intervenir un peu plus (Audio/Vidéo/Tchatche etc...) et de laisser libre cours à vos élucubrations les plus folles sans que celles ci soient comprises comme "nôtres" par une ribambelle de gens plus ou moins bien intentionnés. Le visuel va changer, le contenu lui, s'étoffera.
Soyons francs, c'est aussi pour préparer le proche Orient...euh pardon, le proche avenir.
S'il est encore impossible de ne compter que sur internet, un jour viendra où tel sera le cas.
Et ce site qui a déjà de la gueule n'en n'aura que plus quand nous aurons opéré cette "mutation", con, con, con. Ce n'est pas pour tout de suite, plutôt avril , mais nous sommes sur le steak ainsi que pour la tronche à Myspace, petit ravalement de façade en perspective.
Je ne sais pas si cela réussira, mais je suis sûr qu'il est possible de réaliser cette chose là : un endroit où l'info passe, où les choses restent à entendre et à voir , où nous puissions un peu plus nous comprendre, et de surcroît, que cela puisse nous aider à continuer notre route au niveau "Technique/Matériel/Croûte", ça pourrait même être très sain.
Bref ce site aura un jour une "succursale.fr" (tatatam!!!) où nous vendrons en direct notre musique, genre AMAP pour les fruits et légumes, sans les intermédiaires, de mano à mano, tout le monde y gagnera. Encore une fois ce n'est pas pour tout de suite, on y va en douceur, nous avons encore besoin d'une partie du travail que pourrait faire une maison de disque, disque, disque, disque, disque...sacrebleu, mon play back est bloqué, comme celui de Bruel chez Drucker en 1988 sur "Casser la voix".
En me relisant (ça m'arrive), je sais laisser chez vous une impression d'incertitude foutraque : pas tant que ça, les bornes sont là:

Now: Enregistrement de notre quatrième album
Avril: Album fini
Mai/Juin/Juillet: Pré-tournée festivals
Septembre: Sortie album
Octobre: Début de la tournée

Les incertitudes concernent la manière dont nous atteindrons ces bornes, avec quel "Partenaire particulier cherche partenaire particulière", et dans quel état, mais à partir du moment où elles sont fixées, on fait jouer l'ascendance du bélier sur le bélier....
En tronche garçon, fondamentaux, balle, balle!
Et puis , il peut toujours y avoir d'heureux imprévus, genre ne pas du tout respecter ce "planning", tout bazouter sur le net en Avril et aller avec la planète entière se faire foutre!


D'ici quelques jours, on vous offre un petit cadeau avec des amis, une chose qui pourrait vous toucher..., préparez vos téléchargeurs à pédales et diffusez à tout va !!! Du peuple au peuple.
Le forum pourrait faire comme la Belle au bois dormant, tomber dans un sommeil d'un petit mois avant qu'un Prince charmant ne vienne la réveiller d'un baiser sur la bouche. On verra.

Finalement, sachez juste qu'en ce moment nous sommes à fond et au front, qu'un quatrième album d'Eiffel, bien différent des autres se profile à l'horizon, que rien n' a été lâché, bien au contraire, c'est pour vous revenir plus fous que jamais!!!

Je vous embrasse fort et à très bientôt.

Romain.

facebook facebook twitter google+