banniere
eiffel
Photo : Agnès Lesage

Oyé, Oyé Braves gens!

Ici Romain.

Nous y sommes enfin! Notre signature chez PIAS est fraîche de quelques jours. Cela aura pris six mois mais peut-être est-ce pour le meilleur que nous avons attendu si longtemps...

Pendant ce temps là, nous avons enregistré contre "vents et marées, banquiers et huissiers", et si je n'ai pas laissé de mot ici, c'était juste par "superstition" rapport à la "signature"..( Vade Retro Satanas!)

Silence également justifié par la petite récréation qu'a été "Le temps des cerises", qu'elle vive sa vie sans qu'elle ne soit accompagnée de "mots".

Les gens y auront d'ailleurs compris ce qu'ils voulaient, parfois rien du tout...

Mais, pour nous, faire cela aura été bien vivifiant et gorgé de sens .


EIFFEL sort son quatrième album tout début Octobre, chez PIAS donc.

Des trucs seront écoutables très vite sur Eiffelnews, notre Myspace et peut-être en radio... à voir et à z'entendre.

On ne vous cache pas avoir bossé comme des Balthazars, avec bien souvent des murs en face. Murs défoncés un par un au prix de quelques fatigues et moments de désespoir ce qui rend l'instant présent d'autant plus bandant, Madame.

Effectivement nous avons annulé la pré-tournée car il ne nous aurait pas été possible de finir l'album à temps.

D'où le fait que certains aient pu nous voir programmés ici ou là pour cet été. Nous jouerons à partir de Septembre en crescendo jusqu'à fin 2010 (toute une Odyssée...hum...) début 2011. Rien n'a fondamentalement changé rapport à ce que je vous avais dit en Novembre. L'album sera fini fin Juillet, il comportera à priori 13 titres. Peut-être est-ce une chanson intitulée "A tout moment la rue" que vous entendrez en premier.


Comme je vous le disais, Nicolas Courret, Ami et Batteur avec qui nous avions formé Eiffel, nous a rejoint l'année dernière et Estelle est passée à la basse sur un subit coup de tête survenu le lendemain de l'enregistrement du Temps des cerises. Et tac!

Nous faisons donc cet album à trois Estelle, Nico et moi-même, mais à noter la participation d'amis invités pour l'occase, dont on vous en dira plus en temps voulu.

Sur scène, nous serons à quatre avec cette crème d'homme et de guitariste qu'est Nicolas Bonnière (Ex Dolly). Nous sortons de trois jours de répètes pour rire: le panard intégral.

C'est donc un mélange de retour à la formation originale et d'ouverture dont il s'agit. On se sent bien, très bien.


Je reviens sur l'album, c'est un peu un Palais aux 30 0000 portes. Temps monstrueux pour le

réaliser. Plusieurs possibilités par chansons, beaucoup d'heures enregistrées, beaucoup de pistes jetées à la poubelle mais tout à son importance même ce qui, à la fin, n'est pas sur le disque. Les trajets pour arriver à la version définitive sont importants et ce qui ne s'entendra pas aura généré ce qui s'entendra...si tu vois c'que j'veux dire ...

Nous ne sommes pas du tout partis sur le mode Bass/Guitare/Batterie/Chant... On verra, ce n'est pas fini.


Vous vous en doutez, tout se fait au Studios des Romanos, cet atelier de 120 m2 que nous avons construit nous mêmes l'année dernière, primordial outil d'indépendance artistique et temporelle etc...dont nous jouirons enfin jusqu'à la nuit des temps.... Forever, con .

Il nous aura aussi permis de faire connaissance avec le placo, la laine de roche, les charpentes et les emmerdes en tout genre pendant deux ans!

Bref, c'est fabuleux, et cela nous permet désormais de faire nos albums sur des périodes "non données", 3 jours par ci, trois jours par là.... Libres, bordel.

Le cinquième Eiffel pourrait commencer assez vite, les chansons gueulent dans la besace, genre Gremlins...à moins qu'il n'y ait encore un mur auquel nous n'ayons pas pensé!!

PIAS semble totalement adapté à ce que nous voulons faire, et sont à fond sur l'histoire. Sur le plan humain, ils sont chouettes, ce qui n'est pas rien. C'est un label indépendant assez "gros" avec une bonne ligne éditoriale et éthique.

Il viennent de toper Arcade Fire, Tom Waits, Oasis, Placebo et j'en passe pour l'Europe.

Avec eux, nous devrions au moins tout faire dans le bon ordre, et bien le faire. Contrairement aux périodes "L'éternité de l'instant" et "Tandoori" qui ont été une catastrophe au niveau boulot chez EMI, boîte dans laquelle nous sommes tellement heureux de ne plus être. Nous savions que cela prendrait du temps mais si nous y étions encore, ça serait "à horizontale", Buffet froid.

Là, ça bouillonne, ça "crougnotte" comme dirait l'ami François Prudhomme.

Il 'agit tout simplement d'une nouvelle ère qui commence pour nous. Elle sera sûrement parsemée d'embûches en tout genre, mais nous sommes dix fois plus armés. Il y a aussi "Poil de planète" notre boîte d'édition qui contribuera, je l'espère à parfois mettre de "l'essence dans le moteur".

Alors, veuillez nous pardonnez pour cette attente. Sachez qu'elle n'aura jamais été aussi longue que pour nous.

Et à la vue de ce qui se passe, nous aurions tendance à ne pas regretter le choix de l'ombre pendant un an et demi.

Désormais , je reprendrai la "non-sensuelle plume numérique" plus souvent et plus régulièrement.

J'espère que d'une manière générale, vous vous portez bien et qu'il y a de l'espoir chez chacun d'entre vous.

Par les temps qui courent, c'est de l'or.

A vite.

Je vous embrasse.


Romain


facebook facebook twitter google+