Effrontée

Belle effrontée
Ce sont vos trois yeux gris-verts cendrés
Qui,à la naissance vous ont innocentés

Vous faîtes des ravages
Dans les clairières de leurs fôrets
Tel l’envol et le cri subi,d’une chouette effraie

Effrayez
Effrayez nous belle effrontée
Effrayez
Effrayez nous belle effrontée

De la stupeur au plaisir
Il n’y a qu’un pas
Qui emboîté,belle effrontée
Désoriente les sujets
Et c’est bien ce danger là
Qu’omettent nos désirs

Effrayez
Effrayez nous belle effrontée
Effrayez
Effrayez nous belle effrontée