MORT J'APPELLE

Mort, j’appelle de ta rigueur
Qui m’a ma maîtresse ravie,
Et n’est pas encore assouvie
Si tu ne me tiens qu’en langueur

Oncques puis n’eut force vigueur
Mais que te nuisait- elle en vie ?
Mort, j’appelle de ta rigueur
Qui m’a ma maîtresse ravie.

Deux étions et n’avions qu’un cœur
S’il est mort, force est que dévie
Voire, ou que je vive sans vie
Comme les images, par cœur

Mort, j’appelle de ta rigueur
Qui m’a ma maîtresse ravie,
Et n’est pas encore assouvie
Si tu ne me tiens qu’en langueur