La crinière au vent, Malika

Voit rouge fantômes et fatas

Seule rescapée du Big Data

À ses trousses, zombies, Horlas

Et au cinoche de ses prunelles

Hommes augmentés de bambins blêmes

Où bidonnent les villes poubelles

Dans l’intelligence artificielle

Dieu est là

Big Data

Baby-baby au bras, Malika

S’casse dare dare: École des bois

De ne plus croire qu’en son petit doigt

Qui sait trop que le progrès n’est que ce que l’on en fera

Et au Mad Max de ses prunelles

Crash de bagnoles et bambins blêmes

Nouvel ordre, objets mortels

Hyper-connectés à l’Eternel

Et dans le fun des sociétés-attentats, putain de Dieu, te voilà

Big Data

Moutatchou au bras Malika s’en va raviver les Lumières

Fuego, fuego Malika

Dis-toi des barres, Barbarella

Cascadeuse, jolie paria, out of the net

Mains tendues aux vents, Malika

Sapée fleur, poudrée d’escampette

Et au Blade Runner de ses prunelles

Exosquelettes de bambins blêmes

La bave aux lèvres et l’oeil Reichstag

Fureur suprême et anges d’hashtags

Hail to the cameras

Big Data

Moutatchou au bras Malika s’en va retrouver la rivière

Oh Yeah

Bye bye, Big data, Big data

Imperial Mad Malika

Il n’y a plus que toi, il n’y a plus que toi

L’avenir à bout d’bras, Malika

Bye bye, Big data, Big data

Imperial Mad Malika

Il n’y a plus que toi, il n’y a plus que toi

L’avenir à bout d’bras, Malika

Bye bye, Big data, Big data

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Eiffelnews

GRATUIT
VOIR