Le temps d’une pirouette
Mon p’tit bouquet de violettes
Juste l’idée

Et le temps d’un baiser
L’effraction des secondes
Une éternité

Que ne donnerai-je donc
Mais qu’ai-je donc à donner ?
Je n’ai que des lunes dérisoires

Que ne donnerai-je donc
Mais qu’ai-je donc à donner ?

De la chair aux canons
Bourses en action
Le bonheur ma belle

Des vies argentées
Raflées pour ceux qui n’crèchent pas
Sous les poubelles

Que pourrai-je te dire
Mais qu’ai-je donc à offrir ?
Poissons-lunes et frères soiffards

Que ne donnerai-je donc
Mais qu’ai-je donc à donner ?

Des fleurs cueillies dans la poussière

Pointes d’orages
Le bruit des bottes, le silence des pantoufles
Pour l’étouffement des rages

La colère des Dieux
Jeux de massacres
Du tout à craindre pour du rien ne va mieux

Que pourrai-je t’offrir ?
Mais qu’ai-je donc à faire ressentir
Dans les vapeurs des samovars ?

Que ne donnerai-je donc
Mais qu’ai-je donc à donner ?

Des fleurs cueillies dans la poussière

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Eiffelnews

GRATUIT
VOIR