Partons en tyrolienne
Trémousser en écume
Maintenant que
Nos chouettes fêlures crâniennes
Logent un rayon de lune
Avec cette épitaphe en vrac
À graver au large d’Ithaque :

Phénix
Prends-moi sur-le-champ
Couvre moi d’étincelles
Et de ta clameur arque le ciel
Prends-moi sur-le-champ
Oiseau rare éternel
Prends moi sous ton aile

Porn sex-bombs ayez pitié
Je carillonne la fête
À vous voir
Sur le bûcher embrasées
Afin de loin en loin renaître
Comme vous
Je perdrai conscience de mon corps
Pour m’en aller faire corps avec

Le Phénix
Prends-moi sur-le-champ
Couvre moi d’étincelles
Et de ta clameur arque le ciel
Fais couler la sève nue
Des immortels
Prends moi sous ton aile

L’arase des ondes à fleur de connerie
Pour les dance-floors de la jeunesse
Comme la promesse au pays
D’un pitbull au Fouquet’s
Quand les nations immigrent à la chaîne
Cognants aux vitraux d’ADN
Un dernier vœu sur le tarmac
Cette épitaphe en vrac :

Prends-moi sur-le-champ
Couvre moi d’étincelles
Et de ta clameur arque le ciel
Fais couler la sève nue
Des immortels
Prends moi sous ton aile
Sous ton aile

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Eiffelnews

GRATUIT
VOIR