Aube d’amour

Feu qui crépite

Au chant du pinson

Âmes en pépites

Les montagnes rêvent

Sœurs abeilles changent les fleurs en torrent blond

C’est l’eau qui bout

Joe qui joue

Pour des saules pleureurs et milans millénaires

Et de l’univers

Aux fourmis-lions

Dieu que la vie, c’est bon

Mais noirs nimbus redessinent l’horizon

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux dolce vita

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et mur te v’là

Coulez rivières

Hey éléphant

Au loin Mars, Jupiter matent les hippopotames en slips de souille

Comme à flanc de terre

Le craouige des enfants

Allume encore les matins magiciens

Et de l’univers

À la coccinelle

Dieu que la vie est belle

Tu pourrais même t’y sentir immortel

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux dolce vita

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et mur te v’là

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux ici, là-bas

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et adieu-va

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux dolce vita

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et mur te v’là

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux ici, là-bas

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et adieu-va

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux dolce vita

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et mur te v’là

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux ici, là-bas

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et adieu-va

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux dolce vita

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et mur te v’là

Regarde un peu le monde où ton cœur bat

Fais tourner sept fois tes yeux ici, là-bas

Palpite encore la terre sous nos pas

Trois-deux-un soleil et adieu-va

Regarde un peu le monde où ton…

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Eiffelnews

GRATUIT
VOIR